Dis-moi ce que tu manges, je te dirai comment tu te sent

Je suis certain de ne pas être le seul dans mon cas. J’ai du plaisir à manger. Oui oui…beaucoup de plaisir à manger. Ceux qui me connaissent un peu le savent, je prône la vraie alimentation. Manger des choses transformées le moins possible et cuisinée maison.

Pourquoi est-ce que je mets autant d’effort à manger des aliments sains ?

Smoked salmon salad, with mixed greens, cherry tomatoes, avocado, black olives, carrots, sprouts, cucumber, and lime. Delicious healthy eating.

En fait, j’ai eu la chance d’avoir une mère qui a fait des régimes pas mal toute sa vie. Tous les 3 ou 4 mois, il y avait une nouvelle forme de diète qui arrivait dans le domicile familial. J’ai toujours été impressionné de voir la créativité que ma mère prenait pour continuer à bien nous nourrir sans nous restreindre. De son côté elle se donnait des portions qui lui permettraient finalement de perdre ces quelques livres en trop. Ça ne fonctionnait pas réellement, mais ça, c’est un autre débat !

Pour moi, c’est ma mère qui m’a permis de toucher à différents styles d’alimentation santé. Ça m’a toujours intéressé. Mais, qui m’a vraiment ouvert les yeux ? C’est mon cours de nutrition en deuxième année d’université et mon colloque Jean-Michel.

La nutrition théorique m’aide à comprendre l’énergie :

Malheureusement je ne peux pas dire que mon cours de nutrition universitaire était très pertinent. En gros on lisait les pages d’un livre écrit par un auteur autre que l’enseignante du cours, un page après l’autre. La bonne chose dans tout ça c’est que ça a semé la graine pour moi de comprendre comment la nourriture pouvait influencer mon énergie.  Pendant la même année que ce cours, je faisais environ 30 heures d’entraînement par semaine avec le club de triathlon de l’université et croyez-moi :

De l’énergie j’en avais besoin !

C’est là que j’ai commencer à réellement faire attention à ce que je mangeais, quand je le mangeais et pourquoi je le mangeais.

Jean-Michel mon ancien colloque et collègue m’aide à comprendre les intolérances alimentaires :

En fait Jean-Michel, ma ouvert les yeux sur le fait que certain aliment peuvent avoir des effets néfastes sur notre niveau d’énergie et nos performances. Ces intolérances sont nombreuses, reconnues et peuvent littéralement nous abrutir au quotidien. Le meilleur vulgarisateur de ce concept et selon moi, Sean Croxton avec son livre Dark Side of Fat Loss.

mangersain1

En gros à 25 ans, j’ai compris deux choses qui ont changé ma vie :

Notre niveau d’énergie est directement influencé par la qualité de nos aliments et par nos intolérances alimentaires connues ou non.

C’est l’alimentation qui dans 90 % des cas influence notre niveau d’énergie. C’est vraiment le nerf de la guerre. Pour nous aider dans l’atteinte de nos objectifs à venir en 2017, faites-vous le cadeau d’augmenter votre POWER !

C’est relativement simple, manger plus de vrai aliment et cuisinier maison. Pour vous aider dans ce processus je vous recommande d’aller jeter un coup d’œil sur ce site qui amène la nourriture santé à être vraiment délicieuse et originale :

Greenkitchen stories

mangersain2

Bref, faites 2 semaines d’effort alimentaires et regardez comment vous pouvez augmenter votre niveau d’énergie. C’est surprenant ce que plus de légumes verts et moins de produits laitiers peuvent faire à votre vie !

J’ai également un ebook gratuit pour vous, 101 trucs pour se sentir au sommet de sa forme. C’est un court texte qui risque de vous faire rire, grandir et, je l’espère, vous faire sourire plus souvent 🙂!

fe-ebook3d-01-final-vide

Simon Lemire
Kinésiologue B. sc. / spécialiste en santé, mieux-être

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

La première étape de votre démarche FixÉnergie

Première rencontre